Producteur passé à tabac : quatre policiers en garde à vue

FRANCE 3

Les images montrant un producteur de musique passé à tabac par des policiers, à Paris, continuent de choquer. Depuis vendredi 27 novembre, quatre policiers sont en garde à vue, notamment pour "violences à caractère raciste" mais aussi "faux en écriture publique".

Une nouvelle vidéo amateure, révélée par Loopsider, montre l'interpellation de Michel Zecler dans la rue. Elle confirme qu'il a été frappé par un policier alors qu'il se trouvait à terre. Quatre agents ont été placés en garde à vue vendredi 27 novembre. Ils doivent notamment s'expliquer sur des faits de "violences à caractère raciste". Dès jeudi soir, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a réclamé des sanctions.

"J'ai mal à ma France"

Pendant quatre heures, jeudi, le producteur a livré sa version aux enquêteurs de l'IGPN. Il a le sentiment d'avoir été entendu. Les images captées par les caméras de surveillance du studio d'enregistrement de Michel Zecler ont été vues plus de 14 millions de fois, provoquant l'indignation de nombreuses personnalités. "J'ai mal à ma France", a notamment lancé le footballeur Antoine Griezmann sur les réseaux sociaux. Les syndicats de police, quant à eux, appellent à ne pas faire d'amalgames.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne