Évacuation de migrants à Paris : des images jugées choquantes par Darmanin, qui demande une enquête

FRANCE 2

Des policiers ont évacué manu militari des tentes de migrants place de la République à Paris lundi 23 novembre. Le ministre de l'Intérieur a diligenté une enquête de la police des police devant la violence des interventions policières.

Quelque 500 migrants ont été évacués sans ménagement par la police lundi 23 novembre à Paris, place de la République. Ces sans-papiers étaient venus poser leurs tentes à l'appel d'une association pour dénoncer l'absence de solutions de relogement pour les réfugiés. Mais les images de l'intervention des forces de l'ordre ont choqué, notamment le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. Des policiers ont traîné sur plusieurs mètres des tentes avec leurs occupants à l'intérieur. Des coups fusent des deux côtés, des policiers semblent aussi frapper des personnes sans qu'elles représentent un danger à première vue.

Un rapport sous 48 heures

Très vite, après l'intervention, Gérald Darmanin a demandé des comptes aux forces de police. "Certaines images de la dispersion du campement illicite de migrants place de la République sont choquantes", a-t-il posté sur sur Twitter. "Le préfet de police reconnaît des faits inacceptables et propose la saisie de la police des polices. Le ministre de l'Intérieur exige que les conclusions de l'IGPN lui soient remises sous 48 heures, et il promet de les rendre publiques", indique la journaliste Sophie Neumayer en duplex devant le ministère de l'Intérieur à Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne