#BlackOutTuesday : des milliers d'images noires postées sur les réseaux sociaux pour dénoncer les violences policières

Des millions de photos noires ont été publiées sur Twitter et Instagram, le 2 juin 2020, pour dénoncer les violences policières et le racisme.
Des millions de photos noires ont été publiées sur Twitter et Instagram, le 2 juin 2020, pour dénoncer les violences policières et le racisme. (ROLAND SCHLAGER / APA-PICTUREDESK)

Des personnalités et anonymes ont posté des images noires pour dénoncer la violence policière et le racisme, après la mort de George Floyd.

De nombreuses personnalités et anonymes ont posté, mardi 2 juin, une photo noire sur les réseaux sociaux, afin d'apporter leur soutien aux manifestations en cours aux Etats-Unis. Sous le hashtag #BlackOutTuesday, ils dénoncent les violences policières et raciales dont sont victimes les Afro-Américains, plus d'une semaine après la mort de George Floyd, mort le 25 mai à Minneapolis (Minnesota), lors de son interpellation par le policier blanc Derek Chauvin.

Parmi les personnalités ayant posté une photo, le basketteur Lebron James, Rihanna, Kendall Jenner ou encore Marion Cotillard, souligne BFMTV. Sur Instagram, plus de 1,6 million de publications mentionnaient le mot-dièse mardi midi. 

Capture écran du compte Instagram de Lebron James, le 2 juin 2020.
Capture écran du compte Instagram de Lebron James, le 2 juin 2020. (LEBRON JAMES)

Capture écran du compte Instagram de Rihanna, le 2 juin 2020.
Capture écran du compte Instagram de Rihanna, le 2 juin 2020. (RIHANNA)

Le mouvement a vraisembablement été initié par l'industrie musicale. Sony Music, Warner Music Group et Universal Music ont annoncé qu'elles participaient au "Black Out Tuesday" ("le mardi débranché"), "une journée pour observer, prendre contact et s'organiser", selon un message publié lundi par Universal Music. 

Des chaînes de télévision ont aussi pris part à la mobilisation. "MTV et BET ont noirci leurs écrans pendant huit minutes et quarante-six secondes",  décrit le Miami Herald (en anglais), cité par Courrier international. Il s'agit de la durée pendant laquelle Derek Chauvin a plaqué son genou sur le cou de George Floyd.

Vous êtes à nouveau en ligne