Affaire Michel Zecler : mise en examen requise des quatre policiers

franceinfo

Le procureur de la République de Paris a requis, dimanche 29 novembre, la mise en examen pour quatre policiers après le passage à tabac de Michel Zecler. 

Quatre policiers sont mis en cause, dimanche 29 novembre, par le parquet de Paris dans l’affaire Michel Zecler. Le producteur de musique avait été violemment passé à tabac après un contrôle de police. Les quatre policiers ont été suspendus de leurs fonctions. En garde à vue, ils ont concédé que les coups n’étaient pas justifiés, mais ils contestent toujours les propos racistes évoqués par la victime et un témoin.

Pas encore de confrontation

Le procureur de la République de Paris a rappelé, dimanche après-midi, que les fonctionnaires avaient de bons états de service. Le parquet requiert la mise en examen des policiers et le placement en détention provisoire de trois d’entre eux. Le quatrième serait placé sous contrôle judiciaire. Ce policier, qui a lancé une grande lacrymogène, assure qu’il n’a fait qu’exécuter les ordres. Aucune confrontation n’a eu lieu avec Michel Zecler, qui a reçu le soutien par téléphone d’Emmanuel Macron.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne