Violences policières

Emmanuel Macron a enjoint mardi 14 janvier au ministère de l'Intérieur de faire rapidement des "propositions pour améliorer la déontologie" des forces de l'ordre accusées de violences. Une déclaration qui intervient après que Christophe Castaner les a appelées à "l'exemplarité", braquant des policiers sous pression après des mois de manifestations et de critiques visant le maintien de l'ordre. 

Pour le chef de l'Etat, il y a urgence face à des "comportements, pas acceptables, (qui) ont été ou vus ou pointés", car ils peuvent "atteindre la crédibilité et la dignité" des forces de l'ordre. "Il ne faut avoir aucune complaisance", a-t-il asséné à Pau, tout en déplorant "la violence et le nihilisme politique" qu'expriment selon lui certains manifestants.

Au ministère de l'Intérieur, on souligne avoir "déjà engagé plusieurs travaux sur la déontologie et le contrôle", avec notamment le futur "schéma national du maintien de l'ordre dont les conclusions doivent aboutir dans quelques semaines". "Nous allons voir ce qu'il y a à améliorer, de la formation aux techniques d'intervention", ajoute-t-on.

Au lendemain de la mort près de Lyon d'un policier percuté volontairement par un fourgon lors d'une intervention, les déclarations présidentielles ont agacé les syndicats. "Ses propos sont malvenus après la mort d'un collègue et alors que les responsables sont toujours en fuite", s'est indigné auprès de l'AFP Frédéric Lagache d'Alliance.

"On est à bout, exténués, on ne peut pas faire preuve de résilience à l'infini", a renchéri auprès de l'AFP Thomas Toussaint de l'Unsa-Police. "On ne valide pas tout (les violences de policiers), a-t-il ajouté, mais il faut remettre les choses dans leur contexte". En cause à ses yeux, les "60 semaines de manifestations et de mouvement des 'gilets jaunes'" qui ont mis sur le flanc les forces de l'ordre.

plus
Aurore Bergé.

Violences policières : "La diversité même de notre police" montre "que nous ne sommes pas dans la même configuration qu'aux Etats-Unis" affirme Aurore Bergé

Sur demande du président du tribunal de Strasbourg, le procureur a saisi l\'IGPN pour des violences commises par un dépositaire de l’autorité publique.

Strasbourg : un prévenu en partie relaxé après une vidéo montrant un policier le frappant à la tête, l'IGPN a été saisie

Des policiers français contrôlent les papiers d\'automobilistes à Faches-Thumesnil, près de Lille (Nord), le 3 avril 2020.

Contrôle d’identité : toujours les mêmes personnes ciblées ?

Yassine Bouzrou, l\'avocat de la famille d\'Adama Traoré.

Mort d'Adama Traoré : l'avocat de sa famille estime que l'Inspection de la gendarmerie nationale doit être dessaisie de l'enquête

Les informés du jeudi 4 juin 2020.

Violences policières en France, inquiétudes autour de l'emploi, rapport du Sénat sur Lubrizol... Les informés du 4 juin

Des manifestants participent à un rassemblement contre les violences policières et pour demander la vérité sur la mort d\'Adama Traoré, à Paris, le 2 juin 2020.

Mort d'Adama Traoré : on vous explique ce que disent les différentes expertises qui se suivent et se contredisent depuis 2016

Une manifestation s\'est tenu lundi 1er juin, à Bondy, pour dénoncer l\'arrestation de Gabriel, un adolescent de 14 ans gravement blessé lors de son interpellation.

Affaire Gabriel : l'adolescent gravement blessé lors de son arrestation entendu par l’IGPN, les policiers plaident l’accident

L\'acteur Omar Sy lors du Festival international du film de comédie de l\'Alpe-d\'Huez (Isère), le 17 janvier 2017. 

"Il ne faut plus jamais se taire" : Omar Sy appelle à "dénoncer les violences policières" en France

Une manifestation contre les violences policières à Toulouse, le 3 juin 2020.

Le plaquage ventral, une pratique dangereuse et dénoncée

Le Défenseur des droits Jacques Toubon à Paris, le 8 juillet 2016.

Le Défenseur des droits appelle à une "traçabilité des contrôles d'identité" pour lutter contre les contrôles au faciès

Une manifestation contre les violences policières à Toulouse, le 3 juin 2020.

"On est prêts au sacrifice ultime et pourtant notre image est salie" : le dépit des policiers de terrain après les manifestations contre les violences policières

VIDEO. Affaire Adama Traoré : retour sur 4 ans de bataille judiciaire

VIDEO. Affaire Adama Traoré : retour sur 4 ans de bataille judiciaire

Des manifestants à Toulouse (Haute-Garonne), le 3 juin 2020, contre le racisme et les violences policières.

Affaires George Floyd, Adama Traoré : à Toulouse, des manifestants dénoncent les violences policières et le racisme

Le ministre de l\'Intérieur, Christophe Castaner, à l\'Assemblée nationale, le 26 mai 2020.

Adama Traoré : le gouvernement dans une situation complexe

Des manifestants participent à un rassemblement contre les violences policières et pour demander la vérité sur la mort d\'Adama Traoré, à Paris, le 2 juin 2020.

Adama Traoré : une impressionnante manifestation contre les violences policières à Paris

Le rappeur Abd al Malik, le 4 juin 2020.

VIDEO. Affaire Adama Traoré : "Ce qu'on est en train de tuer, c'est la France" et "ses grandes valeurs", affirme le rappeur Abd al Malik

Christian Rodriguez, directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN).

Affaire Adama Traoré : le directeur général de la gendarmerie assure les gendarmes impliqués de "son soutien"

L\'écrivaine Virginie Despentes.

"La dernière fois qu’on a refusé de me servir en terrasse, j’étais avec un arabe" : la lettre de Virginie Despentes à ses "amis blancs qui ne voient pas où est le problème"

Anne Hidalgo, maire de Paris, sur France Inter le 4 juin 2020.

Manifestation pour Adama Traoré : Anne Hidalgo “troublée” par l’ampleur de la mobilisation

VIDEO. Poser un genou à terre, histoire d\'un geste politique

VIDEO. Poser un genou à terre, histoire d'un geste politique

La chroniqueuse Hapsatou Sy dénonce \"un racisme systémique qui existe aussi en France\".

Manifestation en hommage à Adama Traoré : "C'était un moment historique, on a voulu tous se rassembler pour crier notre colère"

L\'ancien policier Derek Chauvin filmé en train de maintenir son genou sur le cou de George Floyd, à Minneapolis (Etats-Unis), le 25 mai 2020.

Etats-Unis : Derek Chauvin, le policier impliqué dans la mort de George Floyd, est désormais poursuivi pour homicide volontaire

Donald Trump avec le procureur général William Barr (à gauche), le ministre de la Défense Mark Esper (au centre) et le chef d\'état-major américain, le général Mark Milley (à droite), se rendent à l\'église St. John\'s, à Washington (Etats-Unis), le 1er juin 2020. 

Etats-Unis : le ministre de la Défense américain se désolidarise de Donald Trump en s'opposant au déploiement de l'armée face aux manifestants

Danièle Obono était l\'invitée de franceinfo. 

Racisme et violences policières : "Ce n'est pas le bla-bla macroniste qui apaisera quoi que ce soit", juge la députée LFI Danièle Obono

Des heurts ont éclaté avec les forces de l\'ordre mardi 2 juin à Paris lors de la manifestation contre les violences policières.

Violences policières : "L'usage de la force engendre des images qui sont parfois complexes à comprendre pour les citoyens", affirme le ministère de l'Intérieur

Un policier avec des gants de protection pendant l\'épidémie de coronavirus le 24 mars 2020 à Paris.

Adama Traoré : le plaquage ventral, une pratique controversée

Assa Traore (au centre), la soeur d\'Adama Traore, participe à une marche le 2 février 2019 à Paris (photo d\'illustration).

Adama Traoré : la cause de sa mort suscite le débat depuis quatre ans

Des manifestants réunis devant le palais de justice de Paris réclament la vérité sur les causes de la mort d\'Adama Traoré, le 2 juin 2020.

Violences policières : Adama Traoré, George Floyd, même combat ?

Les informés du mercredi 3 juin 2020.

Mobilisation contre les violences policières en France, hydroxychloroquine, virage à droite de LREM aux municipales... Les informés du 3 juin

La place du Capitole à Toulouse (Haute-Garonne), lors des manifestations du 23 février 2019. 

Violences policières : Toulouse manifeste sa colère

12345

Vous êtes à nouveau en ligne