Violences policières : l'ONU sermonne la France

FRANCE 2

L'ONU demande à la France l'ouverture d'une enquête approfondie sur les violences policières recensées lors des manifestations des "gilets jaunes".

Michelle Bachelet, la haut-commissaire aux droits de l'homme, épingle la France dans un rapport. Elle dénonce l'usage excessif de la police lors des manifestations des "gilets jaunes". La France est rappelée à l'ordre au même titre que le Soudan, le Zimbabwe ou Haïti.

Un rapport qui ne plaît pas au gouvernement

Au sein de l'exécutif, le rappel à l'ordre passe mal comme l'explique le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux : "Il faut s'étonner tout de même de se retrouver cité dans une liste entre le Venezuela et Haïti où il y a eu des morts." L'opposition, à l'image de Caroline Fiat, parle de "constat lucide de la situation actuelle." Certains députés soulignent tout de même le caractère controversé de cette instance où siègent la Chine, le Venezuela et l'Arabie saoudite.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne