Violences : les policiers pris pour cible dans l'Hexagone

France 3

Jeudi 1er novembre au matin, un policier en civil s'est fait agresser devant chez lui à Hyères (Var). Une affaire qui en rappelle d'autres. 

À Hyères (Var), jeudi 1er novembre au matin, un policier qui venait de finir son travail, fumait une cigarette sur son palier lorsqu'il a entendu deux hommes dans la rue, en train de cambrioler sa voiture. Après être parvenu à les faire fuir, les malfaiteurs sont revenus avec du renfort : une dizaine d'individus qui lui ont expliqué l'avoir reconnu comme policier et l'ont agressé.

D'autres précédents

Un policier agressé hors de son service, le cas n'est pas isolé. En novembre 2017, un gardien de la paix avait également été violemment frappé. Crâne fracturé, hémorragie du tympan, nez cassé, avec sa femme et ses enfants, il était tombé dans un guet-apens en sortant d'un anniversaire. Paroxysme de la violence à Magnanville (Yvelines), lorsqu'en 2016 un couple de policiers avait été assassiné par un terroriste dans leur maison, en présence de son fils de 3 ans et demi. Les syndicats policiers s'alarment aujourd'hui de cette violence extrême. Dans le Var, deux personnes ont été interpellées et des investigations se poursuivent pour retrouver les autres agresseurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne