VIDEO. Cazeneuve tente de calmer les syndicats policiers avant la manifestation de mercredi

FRANCE 3

Le ministre de l'Intérieur a estimé, dans son discours mardi à l'Ecole militaire à Paris mardi, qu'il n'y avait pas "d'opposition entre la police et la justice".

Les syndicats de police sont remontés contre le ministère la Justice. Ils prévoient une manifestation, mercredi, devant la Chancellerie, place Vendôme à Paris, à la suite d'une fusillade en Seine-Saint-Denis au cours de laquelle un policier a été très grièvement blessé par un malfaiteur en cavale et fiché. Bernard Cazeneuve, qui a déroulé sa feuille de route aux forces de l'ordre réunies à l'Ecole militaire, à Paris, mardi 13 octobre, les a appelés à ne pas opposer police et justice.

Une annonce qui ne satisfait pas un syndicat de policiers 

Le ministre de l'Intérieur a insisté, dans son discours à Paris, mardi, contre "l'opposition entre la police et la justice", faisant remarquer les bons résultats dans les zones de sécurité prioritaires (ZSP), comme à Marseille. Ces "résultats assez exceptionnels" le sont grâce aussi à "une articulation entre police et justice", dit-il. "Nous ne gagnerons rien à opposer la grande maison qui est la nôtre à d'autres institutions", a affirmé le ministre, évoquant, mais sans jamais le nommer, le rassemblement de mercredi de tous les syndicats de police sous les fenêtres de Christiane Taubira.

Pour Yves Lefebvre, secrétaire général d'Unité SGP, présent lors du discours de Bernard Cazeneuve, "l'annonce faite par le ministre de l'Intérieur du redéploiement police et gendarmerie pour l'année prochaine n'est pas faite pour apaiser les troupes", "très loin s'en faut", ajoute-t-il devant la caméra de France 3.

 

Vous êtes à nouveau en ligne