VIDEO. Barrage de Sivens : une suspension et des questions

France 2

Le conseil général du Tarn a acté la suspension des travaux du barrage de Sivens, où Rémi Fraisse a perdu la vie la semaine dernière. Une équipe de France 2 est allée à la rencontre des élus.

En mémoire de Rémi Fraisse, une minute de silence a été observée par les élus du Tarn, qui se disent consternés et effrayés par la violence autour de la construction du barrage. Ils annoncent la suspension des travaux et en appellent à l’Etat. Une décision prise à contrecœur, car l’immense majorité d’entre eux soutenaient le projet.

Michel Albarede, le vice-président du Conseil Général, estime que "ça nous échappe complètement et c’est extrêmement dommageable pour la démocratie. On arrive aujourd’hui au blocage d’un projet. Il y a un réel problème de société".


"La démocratie ne s’applique plus"


Les agriculteurs sont déçus eux aussi. "Je comprends qu’il y ait une suspension suite au drame qui s’est produit, mais il faut qu’il y ait une position ferme pour continuer. Autrement, la démocratie ne s’applique plus", lance Patrick de Pérignon.

Au même moment, à l’extérieur, 200 manifestants réclament plus que la suspension : l’abandon du projet. "L’aberration de Sivens est reconnue par tous. C’est un discours politique pour gagner du temps", juge un manifestant. Le collectif anti-barrage maintient la pression. Il réclame d’être partie prenante des décisions futures. La manifestation s’est déroulée dans le calme.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne