Un détenu, en cavale après une permission de sortie, soupçonné d'une nouvelle agression sexuelle

FRANCE 2

Un homme déjà condamné aurait récidivé en violant et en poignardant une femme dans le Bas-Rhin. Il était en cavale depuis une permission de sortie fin août.

Cette affaire embarrasse à nouveau la justice, et notamment la garde des Sceaux Christiane Taubira. Un détenu qui bénéficiait d'une permission de sortie fin août n'a pas regagné le centre de détention de Toul, en Meurthe-et-Moselle, où il purgeait une peine de 12 ans de prison pour viol sur mineur. Il bénéficiait d'une permission de sortie de deux jours pour préparer sa réinsertion.

Vendredi 9 octobre, dans une forêt de Mertzwiller, l'homme de 32 ans a poignardé une femme de 40 ans qui promenait son chien avant de la violer. Il a été identifié grâce à son ADN. La police l'a retrouvé au domicile de sa mère.

La loi bientôt modifiée ?

Dans le village, la colère et l'incompréhension dominent. "Un homme comme ça, on ne le laisse pas sortir", martèle une habitante au micro de France 2. La semaine dernière, en Seine-Saint-Denis, un détenu en cavale après une permission de sortie avait gravement blessé un policier lors d'un braquage. Ce mardi 13 octobre, Christiane Taubira rappelle qu'elle envisage de changer la loi sur les permissions de sortie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne