Trélivan : des tests ADN organisés dans toute la ville

FRANCE 3

Tous les hommes habitant à Trélivan (Côtes-d'Armor) et âgé de 15 à 25 ont dû passer des tests ADN, ce samedi. Objectif : faire progresser une enquête pour tentative de viol sur une joggeuse en avril 2015.

C'est dans la salle des fêtes de Trélivan que les tests salivaires ont été organisés. Tous les hommes de 15 à 25 ans de la commune devaient s'y rendre. Ils étaient plusieurs dizaines à avoir répondu à cet appel. Le parquet de Saint-Malo a sollicité ces tests ADN pour faire avancer une enquête pour tentative de viol sur une jogueuse de 22 ans. Les faits se sont déroulés en avril 2015 près d'un étang à Trélivan. La tranche d'âge des personnes concernées correspond à la description faite par la jeune femme.

Le criminel court toujours

Un criminel qui n'a toujours pas pu être identifié. La science est peut-être le dernier recours pour aider les investigations. "Le prélèvement consiste à prélever dans la bouche de la personne des cellules buccales qui sont ensuite transférées en toute sécurité, puis envoyées au laboratoire pour examens", confirme le capitaine Henri Mouly au micro de France 3. Les enquêteurs vont ensuite comparer les empreintes ADN retrouvées sur les vêtements de la victime avec les tests salivaires effectués ce samedi. Tous les échantillons ne correspondant pas aux empreintes seront détruits.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne