Toulouse : la police lance un appel pour retrouver d'autres victimes d'un agresseur présumé d'homosexuels

Le suspect est un homme de 24 ans, soupçonné d\'avoir agressé plusieurs homosexuels chemin de la Loge sur l\'île du Ramier, un lieu de drague gay à Toulouse.
Le suspect est un homme de 24 ans, soupçonné d'avoir agressé plusieurs homosexuels chemin de la Loge sur l'île du Ramier, un lieu de drague gay à Toulouse. (REMY GABALDA / AFP)

Il s'agit d'un homme "imposant physiquement". Les victimes connues à ce stade ont entre 22 et 52 ans, elles ont été abordées pour de la drogue ou des cigarettes, menacées, parfois battues et contraintes de retirer jusqu'à 390€.

La police lance un appel pour retrouver des hommes qui ont été victimes d'un agresseur s'en prenant à des homosexuels à Toulouse, rapporte France Bleu Occitanie mercredi 22 août. Le suspect est un homme de 24 ans, il est soupçonné d'avoir agressé plusieurs homosexuels, chemin de la Loge sur l'île du Ramier, un lieu de drague gay à Toulouse. Il a été mis en examen et écroué.

Le suspect utilise le même mode opératoire, dès le premier fait connu des policiers qui s'est déroulé le 31 juillet. Un homme se trouvait dans sa voiture quand il est abordé par un individu, très imposant physiquement, qui lui propose de la drogue. L'automobiliste refuse mais l'homme insiste et se fait menaçant jusqu'à monter dans la voiture. Il sort un couteau, viole sa victime et l'oblige ensuite à aller retirer 200€ dans un distributeur d'un quartier voisin puis se fait déposer vers Bordelongue, un quartier situé au sud de Toulouse.

Quatre victimes ont déjà porté plainte

En moins d'un mois, plusieurs agressions de ce type ont été commises, avec la même violence, visant des homosexuels. Ce scénario, à l'exception de la scène de viol, est raconté trois autres fois aux enquêteurs, à quinze jours d'intervalle. Quatre victimes ont donc porté plainte.

L'agresseur aurait agi jusqu'à la veille de son interpellation. Les victimes ont entre 22 et 52 ans, abordées vers le chemin de la Loge pour de la drogue ou des cigarettes, menacées, parfois battues et contraintes de retirer entre 20 et 390€.

La Brigade criminelle de répression des atteintes aux personnes (BCRAP) est en charge de l'enquête. Grâce au signalement des plaignants et aux images des caméras des distributeurs de la vidéo-protection, elle ne tarde pas à établir le profil d'un suspect.

Un "homme imposant" interpellé après une planque des policiers

Les policiers se mettent en planque sur l'Île du Ramier le 19 août dernier et au bout de quelques heures, ils repèrent un homme "imposant physiquement". Un colosse qui tente de fuir lors de leur intervention mais qui est vite rattrapé et placé en garde à vue.

Depuis, une perquisition chez lui a permis de retrouver des vêtements qui correspondent aux témoignages des victimes et surtout la police technique et scientifique possède des éléments qui l'impliquent dans un viol commis le 31 juillet. Le suspect a 24 ans, déjà impliqué dans des affaires de vol avec violence et d'extorsion. Il a aussi été entendu une fois par la police dans une enquête autour d'un viol.

Mais l'enquête n'est pas terminée, les policiers de la BCRAP pensent que d'autres hommes auraient pu être victimes des agissements de celui qui pourrait bien être un véritable prédateur. Ils lancent donc un appel pour qu'elles se signalent. Elles peuvent pour cela appeler la Brigade aux numéros suivants : 05 61 12 74 22 ou le 05 61 12 75 71.

Vous êtes à nouveau en ligne