Toulouse : deux policiers suspectés de corruption placés en détention provisoire

FRANCE 3

Deux policiers ont été mis en cause dans une affaire de corruption dans la région de Toulouse (Haute-Garonne). Ils sont soupçonnés d'avoir renoncé à suspendre le permis d'un conducteur en échange d'argent. Ils ont été piégés par leur victime.

C'est un contrôle routier a priori banal. Vendredi 14 février, deux policiers interpellent un livreur à Toulouse (Haute-Garonne) pour un excès de vitesse, mais au lieu de le verbaliser, ils lui font une proposition étonnante : de l'argent liquide pour faire annuler le PV. Selon les informations de France 2, 400 € précisément. Ce que les policiers ne savaient pas, c'est que le livreur avait enregistré toute la conversation. Une preuve qu'il fournit à la justice pour déposer plainte.

Les agents ont reconnu les faits

Les deux agents ont été placés en détention provisoire. Ils ont reconnu les faits. "Dans le cadre de leurs auditions successives, ces policiers ont finalement convenu de la matérialité de ces agissements et du partage du produit de ce pacte de corruption", a expliqué le procureur de la République de Toulouse. Ces policiers violaient-ils la loi pour la première fois ? L'enquête confiée à la police des polices devra déterminer l'ampleur exacte de leurs agissements.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne