Sid Ahmed Ghlam : le Sacré-Coeur sur une liste de cibles potentielles

FRANCE 2

Après avoir analysé les ordinateurs du terroriste présumé, les enquêteurs ont découvert qu'il n'agissait pas seul.

Plus le temps passe et plus les informations sont inquiétantes concernant Sid Ahmed Ghlam. En inspectant ses ordinateurs, les enquêteurs ont découvert sur des fichiers effacés une liste de cibles potentielles. Parmi les pistes évoquées, le Sacré-Coeur, l'un des monuments les plus visités de Paris, mais aussi un possible attentat dans un train bondé. Le projet le plus avancé était celui d'une tuerie à l'intérieur d'une église de région parisienne. L'étudiant algérien évoque à plusieurs reprises ses repérages avec un mystérieux donneur d'ordres installé en Syrie ou en Irak, toujours pas identifié.

Un complice ?

Le 19 avril, jour programmé de l'attentat, Sid Ahmed Ghlam, blessé par balle, appelle les secours à Paris. À Villejuif (Val-de-Marne), Aurélie Châtelain, une danseuse de 32 ans, est retrouvée morte, abattue. Il affirme aujourd'hui que la jeune femme a été tuée par un complice dont il refuse de donner le nom. Sous le choc, il dit s'être tiré une balle dans la jambe pour alerter les secours. Invraisemblable, selon l'avocate de la victime.

Sid Ahmed Ghlam est mis en examen pour assassinat et association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne