Sécurité : des CRS déployés dans les bus d'Angoulême

France 3

À Angoulême (Charente), des CRS ont pris place à bord des bus. Un déploiement qui fait suite à une rixe particulièrement violente, mercredi 26 septembre, qui s'est déroulée dans un bus de la ville. Quelque 600 hommes sont arrivés en renforts.

Policiers et CRS ont investi les arrêts de bus de la ville d'Angoulême (Charente). Une soixantaine d'hommes sont arrivés en renforts de la police nationale pour quadriller les principales lignes de bus sous tension. L'objectif est de dissuader les bandes de jeunes qui s'affrontent régulièrement de récidiver. "La nécessité pour nous est d'être présents, visibles et dissuasifs", indique David Book, directeur départemental de la sécurité publique de la Charente. 

Une présence rassurante pour les usagers

La ligne 4 et l'arrêt Nancy, où se sont déroulés les heurts de mercredi dernier, sont particulièrement surveillés. Mais l'action de la police est aussi mobile, dans les bus. Une présence qui rassure les usagers de la STGA (Société de transport du Grand Angoulême). L'enquête et les témoignages confirment que l'agression du bus de la ligne 4 a été commise par une dizaine de jeunes armés de battes de baseball. Selon la police, un sabre aurait été retrouvé sur place. Les auteurs n'ont toujours pas été identifiés.

Vous êtes à nouveau en ligne