Scandale dans la police de Seine-Saint-Denis : quatre policiers mis en examen, la compagnie dissoute

Des membres de l\'unité CSI 93 à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) le 2 avril 2020.
Des membres de l'unité CSI 93 à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) le 2 avril 2020. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Les agents ont notamment été mis en examen pour "faux et usage de faux en écriture" et "atteinte arbitraire à la liberté individuelle". Dans la foulée, la préfecture de police a annoncé la dissolution du service.

Quatre des six policiers de la compagnie de sécurisation et d'intervention de Seine-Saint-Denis (CSI 93) ont été mis en examen pour "faux et usage de faux en écriture" et "atteinte arbitraire à la liberté individuelle", a annoncé, jeudi 2 juillet, le parquet de Bobigny. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire. Trois d'entre eux ont également été mis en examen "pour violences volontaires en réunion". L'un des policiers est aussi mis en examen pour "transport et détention non autorisés de stupéfiants" et un autre pour "vol".

Ils avaient été entendus lundi à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN). Les fonctionnaires étaient soupçonnés d'avoir racketté des délinquants et notamment des trafiquants de drogue, d'avoir pendant des mois monté de fausses procédures contre ces délinquants et de leur avoir extorqué d'importantes sommes d'argent. La garde à vue des deux autres policiers avait en revanche été levée mercredi soir, sans aucune suite.

En lien avec le ministre de l'Intérieur, la préfecture de police a dans la foulée annoncé la dissolution du service. Le préfet de police dit également, dans un communiqué, avoir "décidé de revoir la doctrine d'emploi des CSI dans le sens d'une meilleure articulation avec les effectifs locaux de la DSPAP (Direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne) qu'elles appuieront plus fortement dans la lutte contre la délinquance du quotidien"

Dans un communiqué, le syndicat d'Unité-SGP Police une "décision prise une fois encore dans la précipitation." Il redit ne "pas accepter l'opprobre jetée sur l'intégralité d'un service" et apporte tout son soutien au service de la CSI 93 et des fonctionnaires qui la composent".

Une cache de drogue dans un fourré

Lors de perquisitions, une cache de stupéfiants a été découverte, lundi, près du parking de la compagnie de sécurisation et d'intervention à Aulnay-sous-Bois, dans un fourré, a appris franceinfo de source proche du dossier, jeudi, confirmant une information du Parisien. Cette source évoque "quelques dizaines de grammes dans un sac". 

Ces perquisitions ont été menées dans le cadre de l'information judiciaire qui a conduit à la mise en examen des quatre policiers de la CSI, mais on ignore si cette cache de drogue était utilisée par ces policiers-là ou par d'autres. Cette procédure n'est qu'une partie du scandale qui éclabousse la CSI de Seine-Saint-Denis. Le service est visé par 17 enquêtes préliminaires.

Vous êtes à nouveau en ligne