Prison de Meaux : les surveillants déplorent l'absence de vidéosurveillance

FRANCE 3

France 3 revient sur la tentative d'assassinat contre deux surveillantes de la prison de Meaux ce weekend.

Ce mercredi 20 janvier au matin, la police judiciaire de Versailles en charge de l'enquête lance un appel à témoins pour tenter de retrouver la voiture qui, dimanche, a délibérément percuté deux surveillantes de la prison de Meaux. Les enquêteurs n'ont pas pu compter sur des images de vidéosurveillance. Les caméras installées à l'extérieur ne fonctionnent pas. Depuis 2007, les syndicats demandent en vain à ce qu'elles soient remises en état de marche.

Toujours hospitalisée

Dimanche dernier, vers 7 heures du matin, les deux surveillantes prennent leur service. Sur le parking, dans la pénombre, une voiture les attend. Le véhicule fonce sur elles et les percute très violemment. Trois jours après, les enquêteurs n'ont aucune piste et l'agresseur court toujours. Les surveillants de Meaux craignent pour leur sécurité et déplorent une fois de plus l'absence de vidéosurveillance. "Si on avait la caméra comme on l'avait demandé, on aurait peut-être évité un drame et on aurait déjà su quel est l'auteur de ces violences", explique l'un d'eux. L'une des deux surveillantes agressées est aujourd'hui toujours hospitalisée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne