Policiers percutés par une voiture à Colombes : la maire dénonce "un acte volontaire" et rend "hommage à ces deux policiers"

Des policiers viennent constater les dégâts après que deux agents à moto ont été percutés par une voiture pendant une opération de contrôle routier lundi 27 avril à Colombes (Hauts-de-Seine). 
Des policiers viennent constater les dégâts après que deux agents à moto ont été percutés par une voiture pendant une opération de contrôle routier lundi 27 avril à Colombes (Hauts-de-Seine).  (FRANCK FIFE / AFP)

Un des deux policiers se trouve dans un "état grave", et a été placé en coma artificiel. Il souffre d'un traumatisme crânien. Son collègue, plus légèrement touché, a été transporté à l'hôpital militaire de Percy, à Clamart (Hauts-de-Seine).

Nicole Goueta, la maire de Colombes, dénonce "un acte volontaire" après que deux policiers à moto de la direction de l’ordre public et de la circulation ont été percutés par une voiture pendant une opération de contrôle routier lundi 27 avril, peu après 17h30 en face du stade de rugby Yves-du-Manoir à Colombes (Hauts-de-Seine). L'automobiliste "voulait s'attaquer à la police", affirme Nicole Goueta. Selon plusieurs sources policières et d’après les premières constatations sur place, une lettre dans laquelle le suspect évoque son geste ainsi qu'un couteau ont été retrouvés dans sa voiture.

Un suspect âgé de 29 ans

La maire de Colombes veut "rendre hommage à ces deux policiers". Elle souligne que "la police municipale vient souvent en soutien de la police nationale". Ce lundi, c'est la police nationale qui a appelé la police municipale "en soutien", précise l'élue. "C'est grâce à cette police municipale, une fois que les deux policiers nationaux étaient à terre" que l'individu a été interpellé, ajoute Nicole Goueta. Un des deux policiers se trouve dans un "état grave", et a été placé en coma artificiel. Il souffre d'un traumatisme crânien. Son collègue, plus légèrement touché, a été transporté à l'hôpital militaire de Percy, à Clamart (Hauts-de-Seine).

Nicole Goueta assure que le quartier où s'est produit l'accident est "un quartier très tranquille". "Ma grande surprise a été d'apprendre que c'était un Colombien qui était à l'origine de cet accident volontaire", dit encore la maire de Colombes. De source judiciaire, l'individu mis en cause, âgé de 29 ans et né à Lunéville (Meurthe-et-Moselle), n'est "pas particulièrement connu de la police ni de la justice". Il est actuellement en garde à vue à Colombes. "Aucune piste n'est écartée" à ce stade, précise cette source.

Vous êtes à nouveau en ligne