Martinique : le préfet dépose plainte après l'appel à une "purge" des policiers

Des policiers municipaux à Schœlcher en Martinique, le 22 septembre 2010.
Des policiers municipaux à Schœlcher en Martinique, le 22 septembre 2010. (PATRICE COPPEE / AFP)

Un message diffusé sur les réseaux sociaux appelle à une série d'actions contre les forces de l'ordre à compter du 9 novembre.

Encore une mauvaise blague ou un véritable appel à la violence ? Le préfet de Martinique a déposé jeudi une plainte contre X à la suite d'un appel à une "purge" des policiers dans le département, a annoncé la préfecture dans un communiqué, vendredi 2 novembre. Le message en question fait état de l'organisation d'une "purge contre les forces de l'ordre en Martinique à partir du 9 novembre à 20h30" et donne des précisions sur les actions à mener à Fort-de-France.

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, avait demandé mercredi aux préfets "une mobilisation renforcée", après la diffusion sur les réseaux sociaux de messages appelant à une "purge" des policiers le soir d'Halloween. En métropole, un jeune Isérois de 19 ans, à l'origine du premier message devenu viral, sera jugé le 28 novembre pour "provocation, non suivie d'effet, au crime ou délit", après son appel à la "purge" le soir d'Halloween. Il évoque de son côté "une énorme blague".

Vous êtes à nouveau en ligne