Jeune homme tué à Nantes : nouvelle nuit de tension

Une voiture incendiée, le 7 juillet 2018, dans le quartier du Breil à Nantes (Loire-Atlantique).
Une voiture incendiée, le 7 juillet 2018, dans le quartier du Breil à Nantes (Loire-Atlantique). (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

La nuit a cependant été plus calme que les précédentes, selon la police.

Pour la quatrième nuit consécutive, de nouveaux incidents ont éclaté à Nantes (Loire-Atlantique), vendredi 6 juillet au soir, peu après la mise en examen du CRS qui a tué Aboubakar Fofana, mardi soir lors d'un contrôle de police.

La nuit a cependant été plus calme que les précédentes, selon la police, citée par l'AFP. On dénombre ainsi 35 véhicules incendiés sur toute l'agglomération, notamment à Saint-Herblain, Orvault, Rezé et dans les quartiers du Breil et de Bellevue.

Cocktails Molotov contre grenades lacrymogènes

Les forces de l'ordre ont essuyé des jets de cocktails Molotov au Breil et à Bellevue et ont répliqué par des tirs de grenades lacrymogènes. Un début d'incendie a touché un bâtiment du bailleur social Nantes Habitat dans le quartier du Breil. Les forces de l'ordre ont levé leur dispositif de sécurisation vers 4h30 du matin.

Juste avant ces nouvelles violences, le policier auteur du tir avait été mis en examen pour "coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner", et libéré sous contrôle judiciaire, conformément aux réquisitions du procureur de Nantes.

Vous êtes à nouveau en ligne