IGPN : six policiers placés en garde à vue pour des faits de violence

FRANCE 2

Six policiers ont été placés en garde à vue, soupçonnés d'avoir interpellé très violemment un jeune homme début août à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis).

Six policiers sont entendus par l'Inspection générale de la police nationale (IGPN). Leur garde à vue a été prolongée mercredi 9 octobre, car ils seraient impliqués dans trois affaires. La première remonte à août dernier : sur des images enregistrées, on voit un jeune homme interpellé, frappé alors qu'il est à terre. Il a depuis porté plainte pour avoir reçu des coups de taser dans le camion qui le menait au commissariat.

Des policiers entendus dans trois affaires

"Le même jour, deux jeunes hommes assurent avoir été frappés par des policiers de ce même groupe dans un hall d'immeuble. Et enfin depuis, un individu assure avoir été victime de ces mêmes policiers lors d'un contrôle en mai dernier", rapporte Sophie Neumayer depuis le siège de l'IGPN à Paris. Depuis mardi 8 octobre, six policiers de la Compagnie de sécurisation et d'intervention (CSI) de Seine-Saint-Denis sont donc entendus et doivent répondre des faits de violence, faux en écriture et vol.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne