Créteil : la famille de la victime témoigne

FRANCE 3

Le parquet a ouvert ce jeudi 2 août une information judiciaire suite à la garde à vue qui a mal tourné au commissariat de Créteil (Val-de-Marne).

L'homme a été victime d'un AVC après une violente altercation avec les policiers. La police des polices enquête, et la famille envisage de porter plainte. Cet homme bientôt père de trois enfants gravement blessé est toujours hospitalisé suite à une garde à vue qui a mal tourné. Sa compagne, sous le choc, affirme aujourd'hui qu'il souffre de séquelles irréversibles : "Je sens qu'il veut me dire quelque chose, mais il n'arrive pas à parler", témoigne-t-elle. 

La police des polices saisie

L'homme de 43 ans, connu des services de police pour des délits routiers et des violences conjugales, aurait fait une crise nerfs et un malaise à l'issue de sa garde à vue; une version fournie par le personnel hospitalier qui n'a pas convaincu sa compagne : "Moi je me dis qu'il a été violenté là-bas". Aujourd'hui, elle veut juste connaitre la vérité. Les cinq policiers qui ont tenté de le maitriser et celui qui lui a fait une clé d'étranglement juste avant son malaise ont-ils respecté toutes les règles ? C'est en tout cas ce qu'affirme leur syndicat. Le parquet, qui a ouvert une enquête et saisi la police des polices, a requis aujourd'hui une nouvelle expertise médicale pour tenter de déterminer les raisons de cette hospitalisation.  

Vous êtes à nouveau en ligne