Bobigny : polémique après l'acquittement d'un policier

FRANCE 2

Jugé pour avoir tué d'une balle dans le dos un braqueur en cavale, les jurés ont choisi de l'acquitter.

Le verdict était sensible. Damien Saboundjian, policier était jugé au tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis), pour avoir tué d'une balle dans le dos Amine Bentounsi, un braqueur en cavale. Il a été acquitté par un jury populaire. Le verdict reconnait la légitime défense du policier. "Une balle dans le dos, il n'y a pas de légitime défense. Urgence, la police assassine", clame un homme. La famille d'Amine Bentounsi est abasourdie. "On lui a ôté le droit à la vie. Ce policier est conforté dans le droit de tuer", souffle Amal Bentounsi.

Un doute qui a profité au policier

Le 21 avril 2012, Amine Bentounsi, braqueur en cavale, lourdement armé est pris en chasse par une patrouille de policiers. L'un d'eux tire à quatre reprises. L'autopsie révèle que la victime est morte d'une balle dans le dos. Au tribunal, Damien Saboundjian a toujours affirmé avoir été menacé par une arme et ne pas avoir eu le choix. A-t-il tiré en état de légitime défense ? Aucun témoin n'a vu clairement les instants précédents les coups de feu et c'est ce doute que les jurés ont retenu pour l'acquitter. Le parquet avait requis cinq ans de prison avec sursis et l'interdiction d'exercer, il a 10 jours pour faire appel.

Vous êtes à nouveau en ligne