VIDEO. Attaque de policiers à Viry-Châtillon : "Vingt ans de réclusion, ça n'est pas la démonstration d'un laxisme", affirme le directeur de la police

FRANCE INTER / RADIO FRANCE

"Je comprends l'émotion, la colère, l'expression syndicale qui n'y trouve pas son compte", a indiqué dans le même temps Eric Morvan.

"Vingt ans de réclusion criminelle à l'égard de mineurs, ça n'est pas la démonstration d'un laxisme" mais "je comprends l'émotion, la colère, l'expression syndicale qui n'y trouve pas son compte", a réagi vendredi 6 décembre sur France Inter Eric Morvan, directeur général de la police nationale, après les condamnations prononcées à l'encontre de huit jeunes pour l'agression de policiers à Viry-Châtillon en 2016.

Deux fonctionnaires de police avaient été gravement brûlés et deux autres blessés alors qu'ils se trouvaient dans leur voiture incendiée par leurs agresseurs. Sur les 13 accusés, huit ont été condamnés à des peines de 10 à 20 ans de réclusion criminelle. Les cinq autres ont été acquittés au bénéfice du doute. Certains syndicats ont estimé que les peines étaient trop faibles.

"Je ne commente pas les décisions de justice. C'est un jury populaire qui était à la manœuvre s'agissant d'une cour d'assises. Je ne commente pas cette décision", a déclaré Eric Morvan en préambule. "La justice est passée sous réserve des appels qui pourront être interjetés éventuellement dans les jours qui viennent, mais les peines sont lourdes", a-t-il poursuivi.

Je comprends et je partage l'immense émotion, pour ne pas dire autre chose, des policiers. J'ai rencontré certains des policiers qui ont été gravement brûlés dans cette affaire, c'est insupportable.

Eric Morvan

à franceinfo

Eric Morvan a tenu à soutenir les policiers. Mais le directeur de la police a également rappelé son devoir de réserve : "En tant que responsable d'une institution, je ne peux pas me situer que dans l'affectif. Il y a le droit. Nous sommes dans un État de droit et les décisions de justice doivent être respectées", a-t-il affirmé.

Vous êtes à nouveau en ligne