Procès des policiers brûlés à Viry-Châtillon : dix à vingt ans de prison pour huit accusés

France 2

La cour d'assises de l'Essonne a condamné huit accusés dans l’agression de policiers à Viry-Châtillon. Le 8 octobre 2016, des jeunes avaient attaqué des policiers au cocktail Molotov.

Un verdict qui ne satisfait personne. Mercredi 4 décembre, la cour d'assises de l'Essonne a rendu son verdict dans l’affaire des policiers grièvement brûlés au cocktail Molotov à Viry-Châtillon (Essonne) en 2016. 8 jeunes ont été condamnés à des peines de dix à vingt ans de prison pour tentative d'homicide sur personnes dépositaires de l’autorité publique. Le parquet avait requis jusqu’à trente ans de réclusion.

"C’est inacceptable"

Le 8 octobre 2016, quatre policiers sont blessés dans l’incendie de leurs véhicules alors qu’ils se trouvaient dans la cité de la Grande Borne. Des jeunes ont brisé les vitres de deux voitures de police avant de jeter des cocktails Molotov. Les avocats des policiers blessés dénoncent un verdict trop clément. "Ce que les voyous vont entendre c’est que même quand une juridiction considère que des faits sont qualifiés de tentative d’homicide sur policiers, finalement, la peine encourue sera dix à vingt ans. C’est inacceptable et incompréhensible", a réagi Me Thibault de Montbrial.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne