Policiers : faute de matériel, ils s'équipent à leur frais

FRANCE 2

De nombreux fonctionnaires de police racontent qu'ils doivent s'acheter eux-mêmes leur équipement.

En 2016, à Viry-Châtillon (Essonne), quatre policiers avaient été agressés à coups de cocktails Molotov. Deux d'entre eux ont été gravement brûlés. Leurs collègues dénoncent alors un manque de moyens pour pouvoir se défendre. Lors du Nouvel An en 2018, des forces de l'ordre se font lyncher à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne). Face à la foule, ils ne sont que deux et n'ont aucun moyen de riposter. Un fonctionnaire d'Île-de-France l'affirme : le matériel mis à disposition par le commissariat est inadapté, alors il s'est équipé à ses frais. En tout, il a dépensé 350 €. Ces équipements ont été achetés en ligne sur un site spécialisé.

Deux casques nouvelle génération pour 50 policiers

Selon ce policier, il s'agit d'un investissement indispensable pour sa sécurité, notamment lors des missions de maintien de l'ordre. Lors de manifestations, des casques vétustes leur sont confiés. "Malheureusement, dans mon commissariat, nous n'avons que deux casques nouvelle génération pour à peu près 50 collègues", confie le fonctionnaire. La police dépense en moyenne 1 545 € par an et par agent pour l'équipement de ses effectifs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne