Policiers agressés : à Viry-Châtillon, les enquêteurs face à la loi du silence

FRANCE 3

Après une longue enquête, le procès démarre mardi 15 octobre. 13 jeunes soupçonnés d'avoir participé à l'attaque de quatre policiers en 2016 à Viry-Châtillon (Essonne) sont sur le banc des accusés.

C'est l'une des plus spectaculaires et des plus violentes agressions envers les forces de l'ordre. Le 8 octobre 2016 à Viry-Châtillon (Essonne), deux véhicules de police s'embrasent avec quatre fonctionnaires à l'intérieur. Quelques secondes plus tôt, une vingtaine de jeunes les attaquent aux cocktails Molotov. Les quatre policiers sont blessés dont deux grièvement. Après trois ans d'enquête, ils sont 13 dans le box des accusés. "Je tiens à dire que je suis innocent et que je condamne les faits", explique Medhi, l'un d'entre eux, mineur au moment des faits.   

Des témoignages sous X 

Comme lui, la plupart des accusés nient les faits ou minimisent leur participation. Pendant des mois, l'enquête a piétiné, dans ces quartiers où la loi du silence est de mise. 19 apparaissent sur des vidéos, mais seuls 13 d'entre eux seront jugés aujourd'hui. La téléphonie et les réseaux sociaux vont permettre notamment de confondre certains des supects. Certains témoins vont fournir des noms, mais à la seule condition qu'ils témoignent sous X pour éviter les représailles. Le procès a débuté mardi 15 octobre à Évry (Essonne). 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne