Essonne : un policier témoigne de son quotidien à Grigny

FRANCE 3

Un policier qui travaille dans le quartier de La Grande Borne témoigne de son quotidien dans cette cité devenue le lieu de tous les trafics et de toutes les violences.

Cela fait huit ans que ce père de famille de 37 ans exerce sa profession de policier et patrouille dans le quartier de la Grande Borne, une cité gangrenée par les trafics de drogues et la violence. Affecté à la BAC, il a été confronté à la violence à de nombreuses reprises, notamment il y a deux ans. Pour France 3, l'agent accepte de retourner sur les lieux de l'attaque.

Ne pas céder

L'agression s'est déroulée au cours d'une ronde, en plein cœur de la cité. "Ils nous avaient poursuivis sur la place, où on a commencé à prendre les premiers cailloux, puis 4 à 5 cocktails Molotov sur notre véhicule", se souvient-il, précisant que le capot de sa voiture était en flammes. Par miracle, ils sortent de ce guet-apens indemnes. Selon lui, la drogue est le principal problème de cette cité. Après le drame de samedi, ce policier confie sa rage et sa colère, mais il refuse de céder face aux voyous. Les remerciements réguliers des riverains le poussent à continuer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne