DIRECT. Une minute de silence à l'Assemblée nationale en hommage aux victimes de la tuerie à la préfecture de police de Paris

Le chef de l'Etat, accompagné du Premier ministre Edouard Philippe et des ministres de la Justice Nicole Belloubet et des Armées Florence Parly, a également prononcé un discours à 11 heures.

Cinq jour après le drame, place au recueillement. Emmanuel Macron a rendu hommage, mardi 8 octobre, aux quatre fonctionnaires de la préfecture de police de Paris tués par leur collègue radicalisé, une attaque sans précédent qui continue de susciter questions et critiques contre le ministre de l'Intérieur. Une minute de silence a également été observée à l'Assemblée nationale. 

Christophe Castaner leur a remis la Légion d'honneur à titre posthume. Critiqué par une partie de l'opposition, qui appelle à sa démission, le ministre de l'Intérieur était présent à la préfecture de police pour cette cérémonie. Christophe Castaner a remis la Légion d'honneur, à titre posthume, à Damien Ernest, Anthony Lancelot, Brice Le Mescam et Aurélia Trifiro. Le policier stagiaire qui a tué l'assaillant de 45 ans sera également décoré, mais à une date ultérieure.

Emmanuel Macron entouré de ministres. Le chef de l'Etat, accompagné du Premier ministre Edouard Philippe et des ministres de la Justice Nicole Belloubet et des Armées Florence Parly, a prononcé un discours à 11 heures dans la cour de la préfecture, où a été abattu Mickaël Harpon, employé comme informaticien à la préfecture. "La nation toute entière doit se mobiliser et agir face à l'hydre islamiste", a-t-il déclaré.

 Une clé USB intrigue les enquêteurs. Les enquêteurs ont retrouvé au bureau de l'assaillant au moins une clé USB contenant les coordonnées et données personnelles de dizaines de ses collègues, ainsi que des vidéos de propagande du groupe Etat islamique. Pour le moment, les enquêteurs ignorent pourquoi Mickaël Harpon détenait ces données, ni si elles ont été partagées.

Vous êtes à nouveau en ligne