Attaque à la préfecture de police : la République a rendu hommage aux quatre victimes

FRANCE 2

Emmanuel Macron s'est rendu dans la cour de la préfecture de police de Paris, mardi 8 octobre, afin de rendre hommage aux victimes de Mickaël Harpon, qui a tué quatre fonctionnaires de police au couteau jeudi 3 octobre.

Aurélia, Brice, Damien et Anthony. Ce sont les prénoms des quatre fonctionnaires de la préfecture de police de Paris tués lors de l'attaque de jeudi 3 octobre perpétrée au couteau par Mickaël Harpon. Mardi, la nation leur rendait hommage depuis la cour de la préfecture. Les dépouilles, portées par leurs collègues, ont été décorées à titre posthume par la République. Sur les cercueils, pas de photo. Les quatre victimes sont parties dans l'anonymat qui a accompagné leur carrière.

"L'effroi et la tristesse"

Aurélia Trifiro avait 39 ans, était gardienne de la paix et mère de deux enfants. Elle était aussi très impliquée dans la vie de sa commune de Combs-la-Ville (Seine-et-Marne). "C'est une femme bien, décédée sauvagement dans l'exercice de ses fonctions. C'est l'effroi et la tristesse qui s'est emparée de tous les habitants de la commune", relaie le maire de Combs-la-Ville, Guy Geoffroy.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne