Attaque à la préfecture de police : l'opposition réclame la démission du ministre de l'Intérieur

Depuis la saisie du parquet antiterroriste, les critiques de toutes parts dans la classe politique. L'opposition notamment, réclame des comptes et demande la démission de Christophe Castaner.

Après l'attaque au couteau qui a fait cinq morts, dont l'assaillant, à la préfecture de police de Paris, l'opposition est vent debout contre le gouvernement, à commencer par Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur. "Incompétence, dissimulation ou encore scandale d'État, à droite, on n'a pas de mots assez durs à l'encontre de Christophe Castaner", explique la journaliste Marine Demazure. À la suite de l'attaque, le ministre de l'Intérieur avait en effet décrit l'assaillant comme n'ayant jamais eu de difficultés de comportement ni le moindre signe d'alerte.

"Il a montré sa nullité"

"Il n'en fallait pas plus à l'opposition pour s'engouffrer dans la brèche, à l'image d'Éric Ciotti", continue la journaliste. Il a parlé "d'éléments dissimulés" et met en avant une "perte de crédibilité". Chez LR, on demande aussi la création d'une commission d'enquête parlementaire. Des députés s'interrogent sur les défaillances au sein de l'administration, comme Sébastien Chenu, le député RN du Nord. "Je pense que le ministre de l'Intérieur, qui a montré sa nullité, n'a plus rien à faire au sein du ministère. Je pense qu'il y a urgence à faire un audit de l'État (…) Visiblement il y a du laxisme dans les services de renseignement français et des gens qui attentent à la sécurité des Français". Christophe Castaner a reçu depuis le soutien de Matignon.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne