Pas-de-Calais : les douaniers du tunnel sous la Manche saisissent près de 416 000 comprimés du tranquillisant diazépam

File de camions sur l\'A16 à Calais, le 5 mars 2019 (illustration).
File de camions sur l'A16 à Calais, le 5 mars 2019 (illustration). (JOHAN BEN AZZOUZ / MAXPPP)

La valeur totale de la marchandise, découverte dans un camion qui allait partir pour la Grande-Bretagne, est estimée à 470 000 euros.

Les douaniers français du tunnel sous la Manche ont saisi jeudi à Calais 415 695 comprimés du tranquillisant diazépam, dont la valeur est estimée à 470 000 euros, a annoncé lundi 27 mai le ministère de l'Action et des Comptes publics. Les douaniers ont découvert la marchandise cachée dans un camion immatriculé en Lituanie et qui s'apprêtait à partir pour la Grande-Bretagne via le tunnel sous la Manche.

Le chauffeur a présenté des documents affirmant qu'il transportait des colis en provenance d'Allemagne. "Lors de l’inspection du chargement, les douaniers ont découvert plusieurs cartons emballés d’un film noir contenant des bidons en plastique scellés supposés contenir des protéines pour la nutrition. À l’ouverture de l’un des pots, ce sont toutefois des tablettes de médicaments en vrac, sans notice ni emballage, qui ont été découvertes. Au total, 44 bidons ont été extraits du chargement pour un total de 415.695 comprimés", détaille le ministère. Les médicaments avaient été transportés depuis la Slovaquie.

L'ingestion de diazépam avec de l'alcool peut modifier le comportement, et ce tranquillisant est fréquemment utilisé en substitut d'opiacés. Le chauffeur du camion, de nationalité biélorusse, a été mis hors de cause et laissé libre. Les médicaments ont été saisis et un échantillon est en cours d’analyse.

Vous êtes à nouveau en ligne