Paris : déclarée morte par un médecin, elle revient à la vie entre les mains de la police

Des policiers près de la gare Lille Europe, à Lille, en 2017 (image d\'illustration).
Des policiers près de la gare Lille Europe, à Lille, en 2017 (image d'illustration). (SEBASTIEN JARRY / MAXPPP)

Une Parisienne de 49 ans a été réanimée par la police après avoir été déclarée morte par un médecin du Samu, rapporte France Bleu Paris, mercredi.

Un médecin du Samu de l'hôpital Salpêtrière avait déclaré morte une femme de 49 ans, jeudi 20 avril, à Paris. Il avait d'ailleurs signé son certificat de décès à 18h10. Mais une heure plus tard, la police l'a réanimée, rapporte France Bleu Paris, mercredi 26 avril.

Cette quadragénaire parisienne, qui souffre d'anorexie sévère depuis l'âge de 20 ans, avait été secourue par les pompiers et le Samu, chez elle, dans le 13e arrondissement. Sa fille a donné l'alerte après l'avoir trouvée inanimée à son domicile.

Un massage cardiaque efficace 

Lorsque le médecin du Samu de l'hôpital Salpêtrière est arrivé sur les lieux, il a constaté que la femme ne respirait plus. Il l'a déclarée morte et a signé le certificat de décès avec "un obstacle médico-légal". Cela se fait quand la cause de la mort est suspecte.

Une heure plus tard, la police a pris le relais. Les policiers ont soulevé le drap et constaté des mouvements au niveau du ventre de la victime. Ils ont alors commencé un massage cardiaque. L'opération a été couronnée de succès. La quadragénaire est revenue à la vie. Transportée à l'hôpital Necker, elle a été admise dans le service réanimation.