SNSM : qui sont ces sauveteurs bénévoles qui risquent leur vie ?

FRANCE 2

Le président de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) a mis en avant la noblesse de l'engagement des sauveteurs bénévoles. En France, ils sont 8 000. Qui sont-ils et quel est le sens de leur engagement ?

La sortie en mer n'était pas prévue ce matin, mais la mort de trois sauveteurs aux Sables-d'Olonne (Vendée), vendredi 7 juin, a bouleversé ces secouristes de Menton (Alpes-Maritimes). Chacun à son poste, le Saint-Michel II quitte le port. Un départ forcément particulier. "Ce matin, quand il a fallu mettre le polo, qu'on met par habitude et engagement, on les a portés sur nous. C'était beaucoup plus émouvant que d'habitude", explique Karine Lachèvre, présidente de la station SNSM de Menton, la voix serrée. Aujourd'hui, les sauveteurs avaient besoin de se retrouver, de se recueillir.

8 000 sauveteurs bénévoles

Créée il y a 52 ans, la SNSM compte aujourd'hui 8 000 sauveteurs. Ils interviennent de jour comme de nuit, 365 jours par an, partout le long du littoral français, et même en cas de mer déchaînée. À Menton, ils sont agent hospitalier, carrossier ou enseignante et ils sont prêts à tous les sacrifices. Et ce malgré l'inquiétude de leurs proches. Leurs missions ont déjà permis de sauver plus de 6 500 personnes en France l'an passé. Mais ces sorties en mer ont un coût pour la SNSM, dont le budget est financé à 80% par des dons de particuliers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne