Noyades : des adolescents sautent de ponts "pour montrer leur force et chercher leurs limites, au péril de leur vie", alertent les maîtres-nageurs sauveteurs

Des jeunes sautent d\'un pont (illustration).
Des jeunes sautent d'un pont (illustration). (PHILIPPE TRIAS / MAXPPP)

Le syndicat national professionnel des maîtres-nageurs sauveteurs appelle à la plus grande vigilance, après plusieurs noyades mortelles d'enfants ou d'adolescents ces derniers jours en France.

Les noyades sont à l'origine d'environ 1 000 décès par an, en France. Ces derniers jours, plusieurs enfants sont morts noyés en France : deux frères, âgés de 3 et 6 ans, dans une piscine privée à Saint-Antoine-du-Rocher et un enfant de 6 ans dans le lac de Château-la-Vallière (les deux communes se trouvent en Indre-et-Loire). Deux jeunes frères de 12 et de 16 ans sont aussi morts noyés lundi sur le lac du Lampy, dans l'Aude. Le secrétaire d'État chargé de l'Enfance et des Familles, Adrien Taquet appelle tous les adultes à la vigilance. Message que diffuse aussi Axel Lamotte, secrétaire général adjoint du syndicat national professionnel des maîtres-nageurs sauveteurs, sur franceinfo mercredi 29 juillet.

franceinfo : Confirmez-vous que ces noyages frappent presque toujours les plus jeunes ?

Axel Lamotte : Les plus jeunes sont les premiers touchés par le décès, mais il y a aussi les victimes qui sont paralysées à vie, avec de lourdes séquelles. Pour les moins de 6 ans, c'est la baignade familiale, qui n'est pas suffisamment organisée. Pour les adolescents, c'est sous forme de défis, surtout chez les garçons, qui veulent sauter des ponts par exemple, pour montrer leur force et chercher leurs limites, souvent au péril de leur vie. Avec les jours de canicule qui arrivent, certains vont vouloir se baigner à tout prix. Je suis en région parisienne, et le long du canal Saint-Martin, je vois des gens qui sautent sans aucune précaution. C'est totalement à bannir.

Le drame peut arriver très vite, parfois en quelques secondes. Que faire ?

C'est absolument indispensable de conseiller aux parents, aux grands-parents, aux adultes responsables de se baigner avec leurs enfants. Dans le cadre des baignades familiales, comme au bord d'une piscine, on sort tout ce dont on a besoin, boissons, crème solaire, chapeau... et ensuite on se baigne avec l'enfant. Souvent, les enfants sont laissés seuls, les parents sont distraits par autre chose, ils vont chercher quelque chose à la cuisine. Quand ils reviennent, le drame est survenu.

Quels conseils pratiques pour éviter les noyades ?

Que tout le monde se baigne par deux, les enfants, les adultes comme les personnes âgées. Si un des deux est en danger, l'autre peut prévenir les secours. Pour les enfants, on ne les quitte pas des yeux. Il faut conseiller aux gens d'aller se baigner uniquement dans les zones surveillées, aux heures de surveillance et entre les drapeaux quand c'est au bord de la mer, ou dans des lacs. Lorsqu'on veut sauver quelqu'un, s'il y a du courant, favoriser un tee-shirt mouillé, ou une serviette pour la tendre à la personne en danger.

Vous êtes à nouveau en ligne