L'inquiétante hausse des noyades

France 3

Depuis le mois de juin, 199 personnes sont mortes noyées, surtout en mer. Les maîtres-nageurs sauveteurs veillent, mais une extrême prudence reste essentielle.

C'est sans doute une conséquence de la chaleur estivale qui pousse à la baignade. Depuis le mois de juin, plus de trois personnes meurent noyées chaque jour. On compte déjà 199 victimes, un bilan en hausse par rapport à l'an dernier. Les drames se nouent surtout en mer.

A Coggia (Corse-du-Sud), les maîtres-nageurs sauveteurs font preuve d'une vigilance constante. Les rappels à l'ordre sont fréquents. "Bien souvent, les personnes se baignent là où il y a le moins de vagues, mais c'est là où il y a le plus de courants. Et bien souvent, elles veulent revenir là où elles se sont mises à l'eau; on appelle ça 'le syndrome du parasol'. Elles se retrouvent à contre-courant et très vite en perdition", confie à France 3 Georges Tubert, CRS maître-nageur sauveteur.

Les pompiers veillent aussi

Plus haut sur la route, un camion de sapeurs-pompiers scrute les forêts, en cas d'incendie. Mais les soldats du feu ont aussi un oeil sur les plages non surveillées, en cas de noyade. C'est une précaution de leur part car ils ne sont pas formés pour. Mais les drames de cet été poussent à plus de vigilance encore.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne