Enfants égarés, risques de noyade... A Marseille, les policiers alertent les parents imprudents sur les plages

Des enfants jouent en bord de mer (photo d\'illustration).
Des enfants jouent en bord de mer (photo d'illustration). (MAXPPP)

Depuis le début du mois de juillet, 360 enfants se sont perdus sur les plages de Marseille.

"En moins de deux heures, deux parents ont perdu leur enfant hier", raconte Christelle, venue mercredi 7 août sur la plage du prophète à Marseille avec ses quatre bambins. "Les parents sont allés voir au poste de secours, ils hurlaient le prénom de leur enfant qui était finalement à l'autre bout de la plage, raconte la mère de famille, je ne sais pas ce qu'ils ont fait, c'est qu'ils ne l'ont pas surveiller." Sur le sable, ce sont les téléphones qui détournent l'attention des parents. "On pense à répondre, mais on garde quand même un œil sur les enfants, on ne les lâche jamais, cela paraît évident", poursuit cette Marseillaise. Depuis le début des vacances, 360 enfants se sont pourtant égarés sur les plages de la cité phocéenne, dépassant déjà le bilan global de l'été 2018.

Des comportements "inacceptables"

Les autorités multiplient ces derniers jours les opérations de prévention. Des équipes spécialisée de la police patrouillent sur les 15 plages de la baie de Marseille. "On informe les parents sur les risques, les dangers. Ce sont des petits rappels à l'ordre", explique le major Marc Foyer. Au fil de ses rencontres sur la plage, l'adjoint au responsable de l'unité de sécurité de prévention du littoral conseille aux parents d'oublier leurs téléphones.

Marc Foyer raconte qu'il a déjà vu des adultes aller boire un café en laissant les enfants seuls en bord de mer. "Comment peut-on laisser sans surveillance un enfant de cinq ou de huit ans ? À mon sens, c'est inacceptable", estime le policier qui évoque un risque de noyade accru.

Un bracelet pour identifier les enfants

Lassée de voir des enfants s'égarer, l'unité a décidé de prendre le problème à la source. Des bracelets, avec le prénom et le nom de l'enfant, ainsi que le numéro de téléphone des parents, sont ainsi proposés à l'entrée des plages pour les enfants. "C'est une très bonne idée, juge la maman d'une petite fille, on sait que si quelqu'un la trouve, il pourra appeler".

Pour l'instant, tous les enfants égarés ont été retrouvés en bonne santé. Un drame a d'ailleurs été évité de justesse dimanche 4 août : une fillette de 8 ans laissée sans surveillance a failli se noyer.

Vous êtes à nouveau en ligne