Canicule : de plus en plus de noyades sont constatées

France 3

Pendant ces derniers jours de canicule, les accidents de noyade ont eu tendance à se multiplier un peu partout en France. Avec la crise sanitaire, le nombre de cas avait fortement reculé. Désormais, la recherche de fraîcheur conduit parfois à des imprudences.

Ce plan d’eau, à Cergy (Val-d’Oise), n’en a pas l’air comme ça, mais sa profondeur et ses courants chauds et froids peuvent le rendre dangereux, surtout pour les enfants. "Les gens n’ont pas conscience du danger. Pour eux, ils savent tous nager alors qu’on est dans un milieu naturel avec une différence de la température en fonction de la profondeur, on a les présences d’algues", explique Jérôme Perez, responsable du service secours prévention baignade.

Un homme s’est noyé en zone de baignade interdite

Samedi 8 août, un homme de 34 ans s’est noyé plus loin dans une zone de baignade interdite. Un peu partout en France, la vigilance s’est accrue autour de ces plans d’eau naturelle, où les gens viennent se rafraîchir. À Miribel (Ain), un sauveteur met en garde des nageurs. "Ils sont masqués parce qu’ils sont derrière une bute, donc s’il y a un accident, nous on ne verra absolument rien", raconte-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne