Baignades : les comportements dangereux se multiplient

320 passages aux urgences sont à déplorer entre début juin et juillet après des baignades interdites. Très souvent, ce sont des comportements dangereux qui en sont la cause.

Les bords de la Marne. Aux premières fraîcheurs de l'été, piquer une tête pour se rafraîchir est tentant. Des centaines de jeunes s'y retrouvent chaque après-midi. Sauf que c'est strictement interdit, et malgré des panneaux qui l'indiquent clairement, les baigneurs semblent ignorer les dangers. Le maire de la commune tente de les en empêcher. "La baignade est interdite car dangereuse ; un jeune de 17 ans est mort entrainé par les remous de la péniche", martèle-t-il. Les remous l'ont emmené dans les profondeurs devant des passants encore traumatisés.

Quand même des inconscients

Ce drame n'a pourtant pas dissuadé certains plongeurs. Sur une vidéo amateure, on y voit des jeunes sauter du pont, en toute insouciance. "On le sait mais tant que ca ne nous arrive pas. Si on prend bien les précautions, voilà…", tentent-ils de se justifier. Depuis 2019, trois mineurs sont morts dans la même zone. Chez les jeunes de moins de 25 ans, les noyades sont la première cause de mort par accident de la vie courante avec près de 1 000 morts chaque année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne