Ardèche : les gendarmes patrouillent pour prévenir les noyades

France 3

Depuis le début de la saison, les noyades mortelles se multiplient en Ardèche. Sur le site de Vallon-Pont-d'Arc, les plages non surveillées sont prises d'assaut. Pour sensibiliser aux risques, les gendarmes font de la prévention.

Une vigilance de tous les instants. Plusieurs fois par semaine, des gendarmes patrouillent sur la portion de 40 kilomètres navigable de la rivière Ardèche. Au plus fort de la saison, jusqu'à 1 000 personnes par jour profitent du site exceptionnel de Vallon-Pont-d'Arc. Les brigades sont là pour faire respecter les règles de navigation et prévenir les risques de noyades. Mardi 21 juillet, un jeune nageur a coulé sous le pont d'Arc.

Les sauts depuis les rochers interdits

Chaque jour, 3 000 embarcations partagent la rivière avec les nageurs. L'Ardèche semble calme, mais c'est une eau vive. "Nous, on reste au bord de l'eau, on ne se baigne pas en profondeur, surtout qu'on a notre petite. Alors, on ne prend pas de risque", assure un vacancier au micro de France 3. Parmi les risques majeurs : les sauts depuis les rochers, très prisés par les adolescents. Les gendarmes ne cessent de rappeler ce qui semble être des règles de bon sens, car comme ils le constatent, vacances riment souvent avec insouciance.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne