Noyades : non, il n'y a pas de série noire

En moyenne, 2,6 personnes meurent noyées chaque jour depuis le début du mois de juillet 2013.
En moyenne, 2,6 personnes meurent noyées chaque jour depuis le début du mois de juillet 2013. (VALERY HACHE / AFP)

Depuis début juillet, 91 personnes sont mortes noyées en France. Un chiffre important, mais inférieur aux années précédentes.

Quatorze personnes mortes noyées entre vendredi 2 et dimanche 4 août, neuf le week-end précédent sur les seules plages du littoral de l'Hérault... Depuis le début de l'été, les cas de noyades mortelles se succèdent en France.

Selon un décompte fourni par l'AFP, 91 personnes ont ainsi péri en mer, en rivière ou sur des plans d'eau depuis début juillet. Mais si le chiffre impressionne, il ne permet pas d'accréditer la thèse d'une "série noire" de noyades en 2013. Explications.

Moins de morts par noyade par jour en 2013 qu'en 2012

Selon l'enquête "Noyades 2012" (document PDF) publiée début juin par l'Institut de veille sanitaire (InVS), 1 238 noyades accidentelles ont été recensées en France entre le 1er juin et le 30 septembre 2012. Et 497 d'entre elles ont été suivies d'un décès, soit une moyenne d'environ quatre noyades mortelles par jour durant la période analysée par l'Institut.

Cet été, les 91 décès par noyades recensés depuis le 1er juillet portent cette moyenne à 2,6 décès par jour. Un chiffre presque deux fois inférieur à celui de l'année précédente.

Si l'on se penche sur les précédents rapports de l'InVS (tous disponibles ci-après au format PDF), l'été 2013 semble même être plus calme que les précédents. En 2009, on recensait en moyenne 3,8 décès par noyade accidentelle chaque jour. Ce chiffre était de 3,3 en 2006, de 3 en 2004 et de 3,5 en 2003. En fait, parmi les chiffres disponibles, seul l'été 2002 est moins mortel que celui de cette année : deux personnes y mourraient par noyade accidentelle chaque jour en moyenne.

Un portrait du "noyé-type" se dessine

Qui sont les personnes qui meurent lors d'une noyade ? Le dernier rapport de l'Institut donne certaines pistes. On y apprend que la majorité des noyades surviennent en mer (52% en 2012), concernent surtout des personnes âgées de 45 ans et plus (54% des cas), et fréquemment des hommes (67% des cas).

Ce "portrait-robot" correspond à celui des sept personnes mortes lors du week-end du 27-28 juillet dans l'Hérault : les septs décès recensés concernaient des hommes âgés de 40 à 70 ans. Les adultes et seniors qui se noient meurent moins d'épuisement que les plus jeunes. Dans plus d'un cas sur deux, l'existence d'une pathologie est directement liée au décès.