Norman Atlantic : probablement d'autres victimes dans le ferry

(Le procureur s'attend à trouver d'autres victimes dans l'épave du ferry © MAXPPP)

Au moins treize personnes sont mortes après l'incendie d'un ferry au large de l'Albanie. Les enquêteurs redoutent de retrouver d'autres victimes dans l'épave.

Au moins treize personnes ont trouvé la mort dans l'incendie du ferry Norman Atlantic. La marine italienne a annoncé ce mardi avoir découvert un onzième corps auquel s'ajoute ceux de deux marins albanais, morts en portant secours aux passagers. Le précédent bilan faisait état de dix morts et 427 rescapés. 

Ce chiffre de 427 rescapés étonne puisque depuis le début de ce drame, les autorités évoquaient la présence de 478 passagers et membres d'équipage à bord de ce bateau sur lequel un incendie a éclaté dimanche matin dans l'Adriatique. Ce mardi, le procureur de Bari – Gisueppe Volpe – chargé de l'enquête a expliqué qu'une fois "l'épave récupérée, nous trouverons probablement d'autres victimes ". 

Neuf des dix Français à bord localisés

Dix Français, en revanche, se trouvaient bien sur le Norman Atlantic qui effectuait la liaison entre Patras, en Grèce et Ancône en Italie.  Selon Manuel Valls, neuf de ces dix Français ont été localisés et pris en charge.  Le Premier ministre a par ailleurs adressé ses pensées aux familles et aux proches des victimes de ce drame".

Lundi, à la mi-journée, l'ensemble des personnes présentes sur le navire ont pu être sauvées ont expliqué les autorités italiennes. Des opérations de sauvetage compliquées en raison du mauvais temps et de l'épaisse fumée qui se dégageait du Norman Atlantic.

"C'était l'enfer ", a raconté Dimitra Theodossiou, une chanteuse d'opéra soprano grecque ayant été évacuée par hélicoptère durant la nuit, au quotidien la Repubblica. "Il faisait très froid, terriblement froid. Les navires qui se trouvaient à proximité aspergaient le navire d'eau pour tenter d'éteindre l'incendie, nous étions trempés."

Difficultés pour remorquer le bateau

Les conditions météorologiques difficiles n'ont pas permis de remorquer le bateau mais une nouvelle tentative devait être effectuée dans la journée, a déclaré le ministre grec de la Marine marchande, Miltiadis Varvitsiodis.

 

"Les autorités grecques ont demandé que le bateau soit remorqué jusqu'en Albanie mais les Italiens ont refusé. Pour le moment, aucune décision n'a été prise quant à sa destination ", a-t-il dit. A Rome, on espère que le Norman Atlantic pourra être remorqué jusqu'au port de Brindisi, dans le sud de l'Italie.

A LIRE AUSSI ►►►Incendie du ferry : le récit en images

Vous êtes à nouveau en ligne