Non élucidé : un homme confondu par une lettre anonyme

France 3

Avec l'arrestation d'un suspect dans la disparition de Martine Escadeillas, la pugnacité des enquêteurs a payé, 32 ans après.

En 1986, Martine Escadeillas, secrétaire de 24 ans, disparait près de Toulouse en Haute-Garonne. Les enquêteurs viennent de confondre un suspect qui est passé aux aveux, mercredi 23 janvier. "Il y a quelques mois, une lettre anonyme est arrivée à la gendarmerie de Toulouse dénonçant un certain Joël B. dans une affaire de mort suspecte", rapporte Nathalie Perez en plateau.

Le même homme accusé dans une lettre 32 ans plus tôt

Un gendarme qui avait travaillé sur la disparition de Martine Escadeillas se souvient alors d'un corbeau qui accusait déjà, il y a 32 ans, le même Joël B. L'homme est alors convoqué mercredi 23 janvier. À son arrivée à la gendarmerie, il est placé en garde à vue. Dix heures plus tard, il passe aux aveux et avoue le meurtre de Martine Escadeillas. Un mystère vieux de plusieurs décennies vient peut-être d'être résolu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne