Une fillette française meurt après le naufrage du bateau de sa famille au large des Açores

Le bateau d\'une famille française a coulé à plus de 500 miles nautiques au large des Açores, jeudi 7 mai 2015.
Le bateau d'une famille française a coulé à plus de 500 miles nautiques au large des Açores, jeudi 7 mai 2015. (GOOGLEMAPS)

Le bateau a coulé, jeudi, au milieu de l'Atlantique. Malgré l'intervention de secouristes portugais, une enfant de 6 ans est morte d'hypothermie.

Une fillette de 6 ans est morte d'hypothermie, jeudi 7 mai, à bord d'un navire-hôpital espagnol, quelques heures après le naufrage du voilier de sa famille au large des Açores. Le Rêves d'O, qui battait pavillon français, a coulé dans la nuit à 550 milles nautiques (1 000 km) au sud-ouest de l'archipel portugais. 

"La mère et le fils de 9 ans avaient réussi à se hisser sur le radeau de survie" et ont été secourus dans la nuit, vers 2 heures, par un navire marchand hongkongais, a déclaré le commandant Paulo Vicente, porte-parole des forces navales portugaises. Le père et sa fille de 6 ans ont été repérés plusieurs heures plus tard, par un avion de l'armée de l'air portugaise, flottant dans leurs gilets de sauvetage, avant d'être récupérés par un navire-hôpital espagnol. Comme l'explique le commandant Vicente, la petite fille qui avait passé sept heures dans une eau à 21°C, "est morte d'hypothermie, peu après midi".

Des creux de 5 m

La mère et le fils devaient être rapidement transférés sur le navire espagnol, a ajouté le porte-parole de la marine portugaise, qui n'était pas en mesure de préciser l'identité des naufragés. Mais comme l'indique Ouest France, le Rêves d'O est un catamaran à voile de 12 m appartenant à une famille partie de La Rochelle en 2014 pour faire "une longue route" autour du monde. Un blog retraçant le parcours de cette famille était régulièrement mis à jour. 

Les conditions météorologiques, très difficiles mercredi dans cette zone de l'Atlantique nord, commençaient à se calmer jeudi, mais restaient défavorables, avec des creux de 5 m. Huit plaisanciers navigant sur trois autres voiliers ont été secourus dans ce secteur depuis mercredi, selon un communiqué de la marine portugaise.

Vous êtes à nouveau en ligne