Naufrages : ces épaves qui polluent les mers

France 2

Il y a tout juste vingt ans, le 12 décembre 1999, le naufrage de "l'Erika" au large de la Bretagne provoquait l'une des plus terribles marées noires sur les côtes françaises.

Bien souvent, les épaves présentes dans les eaux libèrent leur poison en rouillant. C'est une pollution invisible qui refait surface depuis quelques semaines. Une trentaine d'oiseaux marins ont été retrouvés enduits de pétrole sur les plages du Finistère. L'hydrocarbure trouvé sur les animaux a été analysé et comparé à l'historique des marées noires en Bretagne. Il vient d'un pétrolier échoué il y a quarante ans. En mars 1980, le Tanio, un pétrolier malgache, faisait naufrage au large de l'île de Batz (Finistère). Une marée noire de 3 000 tonnes de fioul s'était alors répandue sur les côtes.

20 000 épaves en France

Pour comprendre cette pollution, la Marine nationale a envoyé un sous-marin pour inspecter l'épave. À la surface de la coque apparaît la fuite de pétrole qui s'échappe des trous qui ont servi au pompage des cuves. Ce genre de fuite est fréquent sur les navires usés par la corrosion. En France, 20 000 navires gisent au fond des mers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne