VIDEO. Début du procès Concordia, le capitaine Schettino face aux juges

Loubna Anaki / France 2

Le naufrage du navire avait fait 32 morts en 2012, dont six Français. Son capitaine risque vingt ans de prison.

Après un faux départ il y a une semaine, le procès de Francesco Schettino, capitaine du paquebot Costa Concordia, dont le naufrage a fait 32 morts le 13 janvier 2012, s'ouvre finalement mercredi 17 juillet à Grosseto (Italie). Entamé techniquement mardi dernier, le procès avait été repoussé après une audience de 15 minutes à peine, en raison d'une grève nationale des avocats. Plus de 400 témoins et 250 parties civiles seront cités pour ce procès fleuve, prévu pour durer des mois.

Objet de toutes les critiques, "l'homme le plus détesté d'Italie" (et surnommé par les tabloïds britanniques "Capitaine couard") est poursuivi pour homicides multiples par imprudence, abandon de navire et dommages causés à l'environnement. Selon son avocat, Francesco Schettino est passible de vingt ans de prison. La compagnie Costa Croisières a été condamnée en avril à une amende d'un million d'euros au terme d'une procédure négociée.

Vous êtes à nouveau en ligne