Smit Salvage : la société qui a sauvé le Modern Express

France 2

 Les experts de cette société sont intervenus dans le sauvetage du Costa Concordia.

Bravant la tempête, ils ont pris tous les risques pour sauver le Modern Express. Trois jours de lutte contre les vagues et le vent pour arrimer un câble et parvenir à éloigner le cargo des côtes françaises. Ces sauveteurs travaillent pour une société néerlandaise, Smit Salvage, spécialisée dans les sauvetages périlleux en haute mer. En 2001, ils étaient allés chercher l’épave d’un sous-marin nucléaire russe qui a sombré en mer de Bahrein. À 100m de profondeur, ils ont coupé la coque en deux avec une scie géante. Onze heures plus tard, ils remontent le sous-marin en surface. Coût de l’opération : 5 millions de dollars.

Un échec en 2002

Une prouesse technique répétée en 2014 au large du port de Rotterdam. Cette fois, les sauveurs découpent la coque en huit morceaux et les remontent un par un à la seule force des poulies. Un an plus tard, l’épave et la cargaison ont été intégralement sorties de l’eau. Leur grand fait d’armes reste le pompage du carburant du Costa Concordia, en Italie, pour éviter une marée noire. En 2002, ces experts n’ont rien pu faire pour empêcher le naufrage du pétrolier libérien « Prestige ».

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne