Naufrage du "Costa Concordia" : une vidéo accablante pour le commandant

FRANCE 2 / AFP

Les images filmées par un amateur, montrent le commandant de bord et ses adjoints peu après la collision du paquebot devant l'île italienne du Giglio, le 13 janvier. Ils échangent entre eux d'abord dans un calme relatif puis avec une nervosité croissante. 

Ce sont des images qui accablent à nouveau le commandant du Costa Concordia, le navire qui s'est échoué le 13 janvier près de la Toscane en Italie. Tournée le soir du naufrage, une vidéo amateur de neuf minutes, dont l'auteur n'est pas connu, montre le commandant de bord et ses adjoints peu après la collision sur un écueil devant l'île italienne du Giglio. Dans la demi-pénombre de la passerelle, qu'éclairent les lumières rouges et bleutées des machines et des écrans, ils scrutent les écrans, téléphonent, échangent entre eux d'abord dans un calme relatif puis avec une nervosité croissante. 

Il est alors environ 22h15, soit une demi-heure après la collision avec l'écueil. "Les moteurs ne répondent pas et vont au diable". "Pratiquement il y a une fissure et l'eau rentre", entend-on à un moment, comme le traduisent les journalistes de France 2. Plus tard, on entend quelqu'un annoncer : "Commandant, les passagers commencent à monter par eux-mêmes sur les chaloupes". Le commandant Schettino répond alors simplement en dialecte napolitain ""E vabbuo", "ça va, d'accord" en français. Peu avant l'annonce d'abandon du bateau, une voix demande, affolée : "Que faisons-nous, que faisons-nous?"

Cette nouvelle vidéo pourrait apporter de nouveaux éléments à l'enquête sur le naufrage. "C'est une nouveauté aussi pour nous. (...) Nous avons déjà interrogé tous ceux qui se trouvaient sur la passerelle et personne ne nous a parlé de l'existence de cette vidéo", a affirmé le procureur Francesco Verusio, cité par l'agence italienne ANSA.

Vous êtes à nouveau en ligne