Naufrage du "Concordia" : des moyens antipollution déployés

APTN

Les autorités redoutent un désastre écologique si les 2 300 tonnes de carburant pour l'instant contenues dans les réservoirs de l'épave se déversaient dans la mer.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Des barrages flottants ont été déployés autour de l'épave du bateau de croisière qui s'est échoué sur les côtes de l'île italienne du Giglio, vendredi 20 janvier. Les soutes du Costa Concordia contiennent 2 300 tonnes de carburant et de lubrifiant qui menacent de polluer l'une des plus grandes réserves marines d'Europe. D'après le ministre italien de l'Environnement, les opérations d'extraction du fuel pourraient prendre au moins deux semaines et ne devraient débuter qu'à la fin des opérations de recherche des corps.

Vous êtes à nouveau en ligne