Le redressement du "Costa Concordia" en images

Vingt mois après le naufrage mortel du 13 janvier, le basculement du navire s'est achevé avec succès dans la nuit du lundi 16 au mardi 17 septembre. Retour sur cette prouesse technique.

Vingt mois après le naufrage mortel du 13 janvier, le basculement du navire s'est achevé avec succès dans la nuit du lundi 16 au mardi 17 septembre. Retour en images sur cette prouesse technique.

112
Depuis le 13 janvier 2012, le navire de croisière reposait sur le flanc, sur des rochers entourant l'île italienne du Giglio. ANDREAS SOLARO / AFP
212
Confié à deux entreprises italienne et américaine, le redressement se fait aux moyens de câbles. Ils relient le socle en béton installé sous le navire aux caissons fixés sur son flanc et redressent progressivement le bateau, jusqu'à ce que la gravité lui redonne une position verticale. VINCENZO PINTO / AFP
312
Les autorités craignent que la coque du navire ne résiste pas à l'opération. Des filets anti-pollution sont disposés autour de l'épave, afin d'éviter que les eaux stagnantes qu'elle contient ne polluent la mer. VINCENZO PINTO / AFP
412
C'est la première fois qu'une opération de ce type est réalisée sur un navire de plus de 100 mètres de long (290 mètres). Les médias du monde entier sont présents sur l'île pour assister à cette prouesse technique. ANDREAS SOLARO / AFP
512
De nombreux curieux s'arrêtent également pour observer l'opération. VINCENZO PINTO / AFP
612
L'opération débute lundi 16 septembre à 8 heures du matin. Petit à petit, la partie immergée de la coque, couleur gris sale, sort de l'eau. VINCENZO PINTO / AFP
712
L'opération, qui a pris du retard, se poursuit à la tombée de la nuit. ANDREAS SOLARO / AFP
812
Après vingt heures de manœuvres, l'opération s'achève aux alentours de 4 heures du matin, mardi 17 septembre. Pour la première fois depuis le naufrage, la sirène du navire retentit. VINCENZO PINTO / AFP
912
L'homme qui a chapeauté l'opération de bout en bout est le Sud-Africain Nick Sloan. ANDREAS SOLARO / AFP
1012
Aux premières lueurs de l'aube, la silhouette du navire endommagé se détache à l'horizon, droite comme un I pour la première fois depuis le 13 janvier 2012. VINCENZO PINTO / AFP
1112
Les dégâts provoqués par les rochers et l'eau sur la partie immergé du navire sont impressionnants. VINCENZO PINTO / AFP
1212
Redressé, le navire doit maintenant être remis à flot, grâce aux flotteurs géants posés contre sa coque, puis remorqué dans un port pour être démantelé, sans doute pas avant le printemps 2014. VINCENZO PINTO / AFP
Vous êtes à nouveau en ligne